1# Charles Brennus

Brennus Ambiorix Crosnier de son vrai nom, est né le 30 novembre 1859 en Eure-et-Loire. Cest à Paris quil exerce sa profession de maître graveur, se spécialisant dans la création de trophées sportifs. En 1892, il réalisa, à partir dun dessin du baron Pierre de Coubertin, alors Secrétaire Générale de lUnion des Sociétés Françaises de Sports Athlétique (USFSA), le célèbre bouclier de Brennus. Ce trophée visait à récompenser le club champion de France de rugby dès 1892, cependant, jusquen 1899, seuls les clubs parisiens pouvaient disputer une finale du Championnat.

 

 

Amoureux du sport, Charles Brennus fonde en 1895, le Sporting Club Amateur, qui deviendra plus tard, le Sportirng Club Universitaire de France (SCUF). Cest au sein de ce club omnisports, regroupant le rugby, le cyclisme et le cross-country, quil put sillustrer en tant que capitaine de la section de rugby durant deux saisons. À cette époque, les fédérations de sports nexistent pas, elle sorganise au sein dorganisation omnisports. Parmi elles, se trouve la très importante USFSA, où Charles Brennus fut actif, où il y était considéré comme un élément majeur. Cest lors de lanniversaire des 5 ans de la fédération, que le baron Pierre de Coubertin lui fait part de son envie de faire renaître de ses cendres les Jeux olympique dans une version plus moderne. 

Bien que Brennus soit dirigeant du SCUF, sa passion lamène à présider les commissions dathlétisme et de rugby à XV, mais également juge arbitre des Jeux de Paris en 1900.

 

La carrière de joueur de Charles Brennus fut courte, mais son amour pour le rugby ne l’éloigna pas des terrains, devenant ainsi arbitre de haut-niveau dans le championnat de France.

Cependant, son rôle dans lunivers du rugby français ne sarrête pas là, puisque que cest sous sa direction que le rugby international va connaître le XV de France en remportant le tournoi Olympique. Par la suite, la France intégrera ce quy deviendra plus tard, le Tournoi des V Nations en 1910. 

 

Lors de la Première Guerre mondiale, Charles Brennus permet à lUSFSA de survivre, transformant à sa sortie du conflit la commission de Rugby, en Fédération française de rugby. 

Il fut nommé président dhonneur et participa à lessor du rugby français en tant que conseiller jusqu’à son retrait du monde sportif à la veille de la Seconde Guerre mondiale. 

Partit sinstaller chez sa fille au Mans, il s’éteint le 23 décembre 1943. 

Enterré à Franconville, une réplique de son fameux bouclier éponyme trône sur sa tombe comme pour lui rendre hommage, accompagné de linscription forte de sens « Père du Rugby Français ».

Catégories
Dossiers
Derniers articles