Angleterre - France 2015 #3

Cette rivalité donne lieu depuis 1906 à des rencontres que lon nomme Crunch. Cest lors de ce 99 ème Crunch que, très certainement, le match le plus intense entre le XV de France et le XV de la Rose sest déroulé

Au cours du Tournoi des VI Nations de 2015, les Français, emmenés par le sélectionneur Philippe Saint-André, avaient pour objectif de renouer avec un titre qui leur échappait depuis 5 ans. Malheureusement pour eux, lespoir fut de courte durée. Malgré une victoire face à l’Écosse lors de la première journée, les choses se sont très vite compliquées. 

Contrairement au XV de France, le XV de la Rose pouvait croire au titre, et cela, jusqu’à la dernière seconde du tournoi.

 

Le 21 mars 2015, Français et Anglais allaient saffronter dans un match qui pouvait en cas de large victoire du XV de la Rose, leur permettre de soulever la coupe en cette dernière journée de Tournoi des VI Nations.

Devant près de 83 000, Thierry Dusautoir et ses coéquipiers allaient connaître un match incroyable.

 

Dès lentame du match, les Anglais mirent la pression sur la défense des Bleus, soctroyant après seulement 3 minutes de jeu et une très mauvaise passe de Plisson, un premier essai de Ben Youngs.

Contrairement à ce que le XV de France avait démontré tout du long du tournoi, cest une équipe rapide et précise qui sest mise en place. Profitant des espaces et dune bonne gestion du ballon, les Bleus se sont lancés dans une offensive payante, avec notamment les essais de Tillous-Borde et Nakaitaci, Plisson soccupant des transformations et dune pénalité, ils parvinrent à renverser rapidement le score en ce début de match, 7-15. 

Mais voilà, malgré ce réveil, les Anglais reprennent le dessus en inscrivant deux essais et deux nouvelles pénalités, rentrant au vestiaire avec une avance de 12 points. (27-15)

 

Conscients des enjeux de ce match, les Français retournèrent sur le terrain, bien décidéà ne rien lâcher. À limage de la première mis temps les essais senchaînent pour les deux équipes, avec quasiment un essai toutes les 5 minutes. 3 pour les Bleus grâce à Mermoz, Debaty et Kayser, 4 pour les Anglais avec Ford, Billy Vunipola et un doublé de Nowell, donnant le score de 55-35.

Au coup de sifflet final, pas moins de 90 points furent inscrits ainsi que 12 essais. Malgré cette défaite, les Bleus réussirent à contenir de justesse les attaques anglaises, nencaissant pas les 26 points d’écarts nécessaires au sacre anglais. Permettant par la même occasion au Irlandais de remporter leur second titre consécutif.

Catégories
Dossiers
Derniers articles