Des bleus héroïques

DES BLEUS  « HEROÏQUES », SE PERMETTENT DE NOUS FAIRE RÊVER 

Défait sur le fil, 23-20, à Twickenham le 13 mars, le XV de France a perdu ses chances de Grand Chelem. Malgré cela, les Bleus pouvaient continuer de rêver de remporter le Tournoi des 6 nations à condition, de vaincre des Dragons Rouges jusque-là encore invaincus.  
  
L’équipe de Fabien Galthié se devait de sortir « LE match ». Hasard ou non, il semblerait que ses joueurs l’aient bien entendu en signant une victoire in extremis face à un XV du Poireau, leader du Tournoi. 
Après une entame de jeu réussi, les Bleus se sont installés dans le camp adverse, exerçant ainsi une pression sur la défense galloise. La charge Taofifenua viendra par la suite faire voler cette défense en éclat. Inscrivant le premier essai du match, et transformé par Mathieu Jalibert, la France mène alors 7-0 à la 6e minute.
Les deux équipes se sont rendu coup pour coup, inscrivants dans ce bras de fer, 4 essais en 20 minutes. Auteur du premier essai, Taofifenua doit laisser sa place à Swann Rebbadj en raison d’une douleur au genou. Les mauvaises nouvelles arrivant rarement seules, 10 minutes, après c’est au tour de Jalibert, blessé sur un plaquage, de laisser sa place à Ntamack. Sans rien lâcher du match, le XV de France s’accroche et rattrape son léger retard de points après une pénalité transformée par Ntamack. Ramenant ainsi les deux équipes à une égalité parfaite 17-17, Français et Gallois rentrent au vestiaire dans un match où tout reste à faire.
De retour sur la pelouse, les Français cèdent, concédant un troisième essai inscrit par percée dans l’en-but d’Adams. En mauvaise posture, les Français sont alors menés 27-17.
67e minute, après une longue phase de jeu, Dulin vient aplatir le ballon en deux temps, mais l’arbitre revient sur un plaquage haut de Willemse survenu plus tôt dans l’action. Willemse écopera d’un carton rouge. La tension est à son comble dans un Stade France dépourvu de spectateurs.
Les Gallois flanchent, et écopent de deux cartons jaunes en 3 minutes. À 15 minutes du termes les Bleus résistent et persistent, Alldritt sort du rock et parvient à servir Ollivon qui vient aplatir. Ntamack n’a plus qu’à transformer, le XV de France revient à 27-30. Ils peuvent y croire. 
Fin de match incroyable, la tension est à son comble. 82e minute, Dulin vient libérer une équipe de France guerrière dans les ultimes secondes d’un match fou. Ntamack rate la transformation, mais n’empêchera pas les Français de s’imposer Face aux Dragons Rouges.
Vainqueurs de cette « première finale », les Bleus ont su renverser ce XV du Poireau pourtant solide. Cette victoire avec bonus offensif permet aux Français de rêver d’un titre qui échappe aux Français depuis 2010.
Pour cela, les Bleus devront vaincre l’Ecosse avec un bonus offensif et une marge de 21 points minimums. Pour rappel, la dernière nette victoire des Bleus face à l’Ecosse remonte à 2019, victoire 32-3, de quoi permettre de faire rêver toute une nation.



Beilloin Quentin
Catégories
Dossiers
Derniers articles